I CAMPAGNOLI

Date : 22 juin 2017
21:30 - 23:00 Catégorie Concerts et Musique

Lieu : Eglise Saint François
Adresse : Quartier Saint-François
Ville : Bonifacio
Région : Corse Du Sud
Carte en bas de page


Jeudi 22 juin – 21h30 – Eglise Saint-François

 Tarif : 15€/personne – Gratuit pour les -12 ans

Prévente des tickets à l’Office de Tourisme Haute-Ville et sur place le soir du concert

 

I Campagnoli : un nouveau départ !


Les temps changent. La vie, comme la nature, suit son cours. I Campagnoli n’échappe pas à la règle. La longévité du groupe s’explique aussi par sa capacité d’adaptation.


Ainsi ces derniers mois, a-t-on vu des membres quitter le groupe et des nouveaux le rejoindre. Des anciens, on sait presque tout. Et ce sont les nouveaux qui comptent désormais. Le répertoire du groupe reste inchangé. On réécoutera avec plaisir les anciens titres et ceux plus récents, enregistrés sur Odisseu, leur dernier opus, datant de 2014.
Les projets ne manquent pas : l’enregistrement d’un album à
Bonifacio avec des nouveaux titres – des chants sacrés et profanes – et des compositions de Guy Calvelli et Alain di Meglio. La sortie du disque est prévue l’année prochaine.
La participation à une pièce de théâtre que j’ai écrite, Maria
Gentile. Les premières représentations seront données dès l’été prochain.
Enfin et surtout, la vie habituelle du groupe reprend et se poursuit : une tournée sur le continent. Sans oublier la tournée d’été, dans les églises, en Corse, tournée à laquelle le groupe a toujours été très attaché.
Guy Calvelli, le pilier du groupe depuis sa création en 1989, a
rassemblé autour de lui des nouveaux membres pour continuer à faire vivre ce groupe historique.
Qui sont-ils ?
Isabelle Giannelli, qui ne chante pas, mais joue du violon, apporte, selon Guy, la touche de sensibilité féminine, qui manquait à son groupe et qui enrichit la polyphonie.
Didier Cuenca, issu du groupe Fiatu Muntese, possède une belle voix de basse et joue aussi de la flûte traversière.
La musique prend donc toute sa place dans cette nouvelle
formation.
Enfin derniers arrivés, deux jeunes garçons, Louis Crispi, et Jean- Baptiste Lanfranchi.
Pleins d’entrain, de fougue et de désir d’apprendre, ils forment le
lien entre les générations indispensable à l’évolution et à la pérennité d’un groupe. Guy Calvelli assure leur apprentissage du répertoire d’I Campagnoli et les choses vont bon train.
L’autre soir, comme souvent, je me suis trouvée dans le garage qui est le lieu habituel des répétitions. L’enthousiasme, la joie, le souci du travail bien fait sont de retour. On aura de belles surprises en écoutant I Campagnoli, nouvelle formule. Je suis enchantée d’en avoir eu la primeur. Je les suis depuis maintenant trois ans. Le temps passe. Les temps changent. C’est la vie même. Qui s’en plaindrait ?

 
Carte non disponible