Exposition temporaire Maison Bonaparte – Le mobilier en Corse au temps des Bonaparte

Maison Bonaparte

Date : 16 mai 2018
Catégorie Expos et Conférences

Lieu : Musée National de la Maison Bonaparte
Adresse : 1 Rue Saint-Charles
Ville : Ajaccio
Région : Ajaccio
Carte en bas de page


Du 6 avril au 8 juillet 2018 – MUSÉE NATIONAL DE LA MAISON BONAPARTE – AJACCIO

Le mobilier en Corse au temps des Bonaparte :
Circulation, modèles, influences et adaptations. 1769-1815

Sous le Directoire (1795-1799), le destin de la France et celui des Etats italiens sont étroitement mêlés : non seulement par la première campagne d’Italie, mais également par la proclamation des républiques sœurs qui importent dans la Péninsule le modèle politique français.

Le jeune général Bonaparte a un rôle essentiel dans ces événements. Le décor de sa maison de famille, à Ajaccio, va se faire l’écho de cette confrontation ; mais sa famille, au moins depuis son père Charles Bonaparte, s’est toujours intéressée tant au goût français qu’au goût italien. C’est ainsi qu’entre dans la maison une poudreuse estampillée Durand, maître en 1761.

Dès lors, on ne s’étonnera pas de voir Joseph Fesch, oncle de Napoléon, envoyer en décembre 1797 depuis l’Italie vers Ajaccio un admirable mobilier milanais attribué à Giuseppe Maggiolini, l’ébéniste de l’impératrice Marie-Thérèse ; tandis que sa sœur Laetitia achète au marchand Laplane de Marseille des meubles pour son salon qui lui parviennent le 22 septembre 1798.

De la sorte, la Maison Bonaparte est l’un des conservatoires les plus importants de mobilier de la Corse des années 1769 à 1815.
L’autre modèle des élites corses est l’Italie centrale, ce que confirme le mobilier de la famille patricienne des Giuliani de Muro provenant de Livourne, et conservé au Musée de La Corse. Il faut évidemment aussi se tourner vers Gênes (le royaume de Corse ayant appartenu à la République de Gênes jusqu’en 1768) : ce modèle disparait-il avec l’intégration de la Corse à la France ? Ou les liens commerciaux, culturels sinon familiaux ont-ils survécu à cette rupture par les voies de l’habitude et de la tradition

La question des fabrications locales, à partir des modèles hexagonaux ou péninsulaires est également passionnante. Non seulement des formes sont adoptées par les ébénistes locaux, mais des types de mobilier sont adaptés aux besoins insulaires, comme le trumo qui n’est pas un trumeau, mais bien un secrétaire encastré dans une embrasure.

TARIFS :

Tarif : 7€
Gratuit pour les moins de 26 ans.

Tél : 04 95 21 43 89

Site Web

Mail : maison.bonaparte@culture.gouv.fr

Maison Bonaparte

Chargement de la carte…